Inventions

Léopold Ier : le début de la Belgique

Léopold Ier : le début de la Belgique Léopold Ier inaugure le premier chemin de fer du Continent En 1835, notre pays fut le premier du Continent, grâce au ministre liégeois Charles Rogier et avec l’appui de Léopold Ier, à être doté d’une ligne de chemin de fer. Mais l’opposition avait été rude. Voici l’avis, fort applaudi, d’un député contradicteur au parlement, en 1833 : « Je m’exprime, Messieurs, au

Les dernières années de Léopold II

Les dernières années de Léopold II Exposition zoologique ! Lors de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1897, une des attractions majeures est celle consacrée au Congo, à Tervuren, qui attire plus d’un million de visiteurs. On y trouve, par exemple, de grandes broderies sur panneaux montrant que la civilisation occidentale est supérieure à l’africaine, le christianisme au fétichisme, le couple à la polygamie. Mieux, on a « importé » 267

Curieuse tentative de greffe

Le Bruxellois Van Helmont, précurseur de la chimie moderne, de la physiologie et de l’hygiène individuelle, rapporte en 1644 : « Un Bruxellois, ayant perdu le nez dans un combat, se rendit chez un chirurgien de Bologne, nommé Tagliacozzi. Ce dernier eut recours à l’autoplastie et emprunta au bras d’un domestique le lambeau de chair indispensable. Le blessé revint dans sa patrie avec un nez d’emprunt. Jusque-là, tout était pour

Henri Grandjean, oculiste de la cour de France

Henri Grandjean, oculiste de la cour de France Henri Grandjean, un chirurgien-oculiste liégeois côtoya de très près, avec son frère puîné Guillaume, les rois Louis XV et Louis XVI. Il est aussi l’auteur d’une technique opératoire qui traversa les siècles: l’opération de la cataracte. Né du côté de Saive le 23 décembre 1725, Henri Grandjean a toujours fréquenté le milieu médical. Avec son frère Guillaume, de cinq ans son cadet,