Inventions

Le premier grand magasin est liégeois

Le premier grand magasin est liégeois On a souvent tendance à attribuer la naissance des grands magasins à Paris ou à Londres. Mais trente ans avant la naissance d’Harrods à Londres et cinquante ans avant celle du Bon Marché à Paris, la famille Orban ouvrait, à Liège, le premier magasin multispécialiste où l’on pouvait trouver, en gros ou en détail, un impressionnant éventail de produits de tous ordres, de la

Parfums de vanille à Liège

Parfums de vanille à Liège Au XIXe siècle, la vanille est l’un des produits les plus raffinés et donc les plus recherchés des fins gastronomes. Elle est aussi très rare. Tout simplement parce que, originaire du Mexique, sa pollinisation ne peut se faire qu’avec une petite abeille n’existant que là-bas, la mélipone. Jusqu’à ce qu’un botaniste liégeois, Charles Morren réussisse, en 1836, la fécondation artificielle de la vanille. Sa technique

L’extraordinaire destin d’Ernest Solvay

L’extraordinaire destin d’Ernest Solvay En découvrant, le 15 avril 1861, un procédé de production de carbonate de soude, Ernest Solvay n’a sans doute jamais imaginé qu’il allait se trouver, quelques années plus tard, à la tête d’un véritable empire industriel. Et encore moins qu’une montagne du continent antarctique porterait son nom. Le destin d’Ernest Solvay est assez exceptionnel. Né à Rebecq-Rognon le 16 avril 1838, il montre, dès son plus

La Dynamo de Zénobe Gramme

La Dynamo de Zénobe Gramme S’il est un inventeur belge dont le nom et l’invention ont traversé bien des générations, c’est bien Zénobe Gramme. Pourtant, on ne sait plus très bien expliquer en quoi l’invention de sa dynamo a pu bouleverser l’industrie mondiale, la faisant passer de l’âge de la vapeur à l’âge de l’électricité. Et comment ce mauvais élève liégeois est-il arrivé à réaliser cet exploit. Zénobe-Théophile Gramme est

L’invention dinantaise du saxophone

L’invention dinantaise du saxophone Le saxophone est mis à l’honneur à Dinant. Tout simplement parce que son inventeur y est né. Pourtant, Adolphe Sax n’y vécut pas très longtemps, émigrant à Bruxelles, puis à Paris comme tant de talents belges de l’époque. Antoine-Joseph, dit Adolphe Sax est, en effet, né dans la cité mosane, le 6 novembre 1814 au sein d’une famille d’instrumentistes. Son propre père, Charles-Joseph Sax est d’ailleurs

Joseph Plateau, le grand-père du cinéma

Joseph Plateau, le grand-père du cinéma Si les Frères Lumière sont considérés comme étant les pères du cinéma, Joseph Plateau en est l’incontestable grand-père. Physicien, il découvrit la synthèse du mouvement et inventa, dès 1832, le phénakistiscope, l’ancêtre du projecteur cinématographique. Le 7e Art ne l’a pas oublié, son nom ayant longtemps été associé à la remise des prix du cinéma belge. Joseph-Antoine-Ferdinand Plateau est né à Bruxelles, le 14

Le bolide électrique de Camille Jenatzy

LE BOLIDE ÉLECTRIQUE DE CAMILLE JENATZY La voiture électrique est loin d’être une innovation ou une utopie du XXIe siècle. En 1900, sur 4 192 véhicules automobiles fabriqués aux États-Unis, près d’un tiers de ceux-ci circulaient déjà à l’électricité. Et en 1899, sur une route des Yvelines, la barre des 100 km/heure fut franchie pour la toute première fois par une voiture de ce type, la « Jamais contente ».

L’optomètre De Constant Loiseau

L’optomètre De Constant Loiseau Les fraudes au service militaire ont donné naissance à l’invention d’un petit appareil qui va révolutionner l’ophtalmologie : l’optomètre. Il est l’œuvre de Constant Loiseau, un médecin militaire d’origine namuroise. Chez les Loiseau, on est médecin militaire de père en fils. Le destin de Constant Loiseau est donc tout tracé lorsqu’il naît, à Namur, le 5 octobre 1838. Pourtant, la mort prématurée de son père faillit

Les bonnes poires de Jean-Baptiste Van Mons

Les bonnes poires de Jean-Baptiste Van Mons De l’autre côté de l’Atlantique, les amateurs de bons fruits n’ont que des éloges à l’égard de la Beauté flamande. Cette belle poire, vive, sucrée, parfumée et bien juteuse, a été créée et exportée, au XIXe siècle par le plus célèbre pomologue belge, Jean-Baptiste Van Mons. Comme des dizaines d’autres fruits. Si Jean-Baptiste Van Mons vivait encore de nos jours, il serait sans