Alain

Julius Koch, le géant malheureux de Mons

Aujourd’hui, le jargon médical n’évoque que très peu le gigantisme humain. Ce terme n’est pas clairement défini et il n’existe pas de taille minimale pour être qualifié de géant. Nos ancêtres du XIXe siècle n’étaient pas plus précis, mais ils n’en avaient pas besoin dans le cas de Julius Koch, également appelé le géant Constantin. Julius …

Julius Koch, le géant malheureux de Mons Lire la suite »

Les moines d’Orval s’emparent du trésor du Roi Louis XVI

Les moines d’orval s’emparent du trésor du Roi Louis XVI À plusieurs reprises, mon ami, l’historien Paul de Saint-Hilaire, me fit prendre part aux recherches passionnantes qu’il menait autour de l’abbaye d’Orval afin de retrouver des traces de la disparition du trésor du roi de France Louis XVI. Le trésor de Louis XVI, composé non …

Les moines d’Orval s’emparent du trésor du Roi Louis XVI Lire la suite »

L’être unique à plus d’un nom

L’être unique à plus d’un nom Au fond d’une allée du cimetière municipal de Court-Saint-Etienne, à un jet de pierre de l’abbaye de Villers-la-Ville, quatre sphinx de pierre veillent sur un insolite monument funéraire dont l’ordonnance évoque les vieux tombeaux hindous. C’est un kiosque carré à deux étages, surmonté d’un dôme sphérique. Ses murs, colonnes …

L’être unique à plus d’un nom Lire la suite »

La ménagerie des catacombes

La ménagerie des catacombes Réfugié en 1850 à Bruxelles pour échapper à ses créanciers, Alexandre Dumas fréquentait les milieux maçonniques de la capitale et plus spécialement le bourgmestre de Brouckère chez qui il avait table ouverte. Son grand rêve de gentilhomme ruiné était alors d’entrer dans la Charbonnerie. Il s’en ouvrit à ses amis dont …

La ménagerie des catacombes Lire la suite »

La pierre qui tue

La pierre qui tue Vers l’an mil, sur la route de Mons, se trouvait un dolmen énorme. On disait qu’un cheval avait péri à cet endroit après l’avoir heurté. Plus tard, on déplaça la pierre qui s’avéra être un tombeau. Deux ouvriers qui s’étaient moqués du mort en perdirent à leur tour la vie. C’est …

La pierre qui tue Lire la suite »

Pas franc pour un sou !

Pas franc pour un sou ! Au moment de notre indépendance, de nombreuses monnaies étrangères circulaient chez nous : des francs français, des florins néerlandais, des pièces autrichiennes ou encore des pièces de la Principauté de Liège. Il nous fallait choisir une monnaie nationale. La loi du 5 juin 1832 nous dote d’une unité monétaire …

Pas franc pour un sou ! Lire la suite »

Y’a-t-il vraiment des Belges dans la salle ?

Y’a-t-il vraiment des Belges dans la salle? Nous ne possédons, à en croire les géographes et autres spécialistes, aucune des conditions requises pour constituer une nationalité. Nous n’avons pas de frontières naturelles. Jetez les yeux sur une carte de l’Europe : avec un peu de distraction, vous croirez que nous ne sommes qu’un prolongement de …

Y’a-t-il vraiment des Belges dans la salle ? Lire la suite »

Les langues et la Belgique

Les langues et la Belgique « C’est pas nous qu’on a commencé ! » Cette phrase, je m’en rends compte, fait très « bac à sable », très jardin d’enfants. Niveau que, je pense, atteignent la plupart du temps nos discussions linguistiques. À une heure où la mondialisation va en s’accélérant, où les défis, qu’ils …

Les langues et la Belgique Lire la suite »

Défendre le flamand, la grosse manipulation !

Défendre le flamand, la grosse manipulation ! Les Flamands se rendent-ils compte qu’ils ont en fait été manipulés ? L’Église a tout fait pour empêcher l’unité linguistique, que ce soit de la Belgique ou de la Flandre. Le monarque des PaysBas avait voulu unifier l’ensemble de ses territoires en imposant l’usage obligatoire du néerlandais dans …

Défendre le flamand, la grosse manipulation ! Lire la suite »

Une spécialité belge des États dans un État qui n’existe pas

Une spécialité belge des États dans un État qui n’existe pas La Belgique, nous l’avons vu, a basé une partie de son indépendance sur le rejet du protestantisme. L’objectif fut atteint par les catholiques, mais ce n’est pas pour autant qu’ils parvinrent à faire de la Belgique une sorte de grand Vatican. Ils étaient certes …

Une spécialité belge des États dans un État qui n’existe pas Lire la suite »

Il était une (première) fois, la Belgique s’endette…

Il était une (première) fois, la Belgique s’endette… Un nouvel État, quelle que soit la manière dont il s’est formé, se doit de fonctionner. Même mal, il faut que les choses se fassent. En 1830, nous avons un cruel besoin d’argent . Et à qui s’adresse-t-on quand on veut de l’argent ? Mais à une …

Il était une (première) fois, la Belgique s’endette… Lire la suite »

Santo Tomas, notre première colonie entre mensonge et abandon

Santo Tomas, notre première colonie entre mensonge et abandon On pense que les rêves de colonies n’ont été que le fait de Léopold II. On se trompe, car son père, déjà, voulait des possessions ailleurs dans le monde. Il passera toute sa vie en revue toutes les possibilités qui auraient pu satisfaire son désir d’expansion …

Santo Tomas, notre première colonie entre mensonge et abandon Lire la suite »

Le dialogue social se met en place (à coup de fusil)

Le dialogue social se met en place (à coup de fusil) Cela commence en 1867, les prix des denrées alimentaires sont les plus élevés qu’on n’ait jamais connus depuis l’époque napoléonienne. Les ouvriers mineurs de la région de Charleroi, au bord du gouffre, n’ont d’autres moyens que d’arrêter de travailler, de se révolter et de …

Le dialogue social se met en place (à coup de fusil) Lire la suite »

Retour haut de page