Liège

Le général Leman « L'homme de Liège »

Le général Leman « L’homme de Liège » Bien avant la Grande Guerre, Gérard, Mathieu, Joseph, Georges Leman, né en 1851 à Liège, effectue un parcours militaire des plus impressionnants. Outre le fait qu’il est un mathématicien de premier ordre, il est Directeur des Études à l’École Royale Militaire dont il devient le Commandant. Il est aussi le responsable de l’éducation militaire du futur roi Albert Ier. En 1912, il est

Erard de la Marck (1506-1538), prince-évêque de Liège

Erard de la Marck (1506-1538), prince-évêque de Liège Enclavée dans les Pays-Bas, la principauté de Liège a toujours été indépendante de cet État et a relevé dans toute son histoire (980-1794) de l’Empire germanique. Né à Sedan le 31 mai 1472, prince-évêque de Liège, archevêque de Valence et cardinal en 1521, Erard de La Marck était l’héritier d’une famille dont deux membres avaient déjà été évêques de Liège. Riche et

Le régime bourguignon

Le régime bourguignon Chance de pendu pour un lépreux En 1452, au siège de Poucke, en Flandre, le preux chevalier bourguignon Jean de Lalaing reçut sur la tête une pièce de bois provenant de l’affût d’un canon, éjectée au moment du tir, et en mourut. Son héroïsme fut d’autant plus grand qu’il arrivait avec une blessure à la jambe d’Adenhove, d’où il avait réussi à chasser les Gantois, ne quittant

Napoléon en visite à Waterloo

Napoléon en visite à Waterloo Étreinte d’un cadavre En juin 1787, Danton épousa Antoinette Gabrielle Charpentier, dont il était éperdument amoureux. Le 10 février 1793, alors qu’il se trouvait en Belgique, elle décéda à Paris en mettant au monde son quatrième fils. Fou de douleur de n’avoir pu rentrer à temps, le 17 février, il courut en pleine nuit au cimetière, accompagné du sculpteur Claude André Deseine. Avec l’aide du

Une Toussaint parmi d’autres

À Liège, en 1881, un beau temps inespéré a favorisé le jour de la Toussaint, d’ordinaire froid et sombre. Le Liégeois s’est toujours particulièrement distingué par le culte qu’il voue aux tombes de ses chers disparus. Dès le matin, une foule immense a visité les deux nécropoles de Robermont et de Sainte-Walburge. Le défilé a continué de manière ininterrompue jusqu’à la nuit. Presque toutes les tombes ont été fleuries et

« Viande fraîche » chez les boulangers et les vignerons

À Liège, le métier des boulangers tenait ses réunions à la maison du Pourceau d’Or. C’est que ceux-ci entretenaient, dans leur boulangerie même, des porcs qu’ils nourrissaient avec leurs marchandises invendues. Le 9 juillet 1579, en pleine peste, le Magistrat urbain interdit cet usage, pour des raisons d’hygiène. Les vignerons, eux, vendaient de la viande, ce qui suscita l’ire des mangons (bouchers) qui invoquèrent une concurrence illicite. Mais une réglementation

Nombreux petits cadavres abandonnés à Liège

Il est fréquent à Liège et dans sa région, à la Belle Époque, de trouver par hasard des foetus ou des cadavres de bébés, qu’il s’agisse de mort-nés ou de victimes d’infanticide, flottant sur la Meuse ou abandonnés en divers endroits, comme en témoigne le journal La Meuse : un était caché sous une poignée d’herbes à Barchon, un autre enveloppé dans un vieux jupon de femme gris soutaché de

Notger (972-1008)

Notger (972-1008) « Tu dois Notger au Christ et tout le reste à Notger. » Cette maxime illustre à quel point, encore de nos jours, la marque du premier prince-évêque de Liège est profondément imprimée dans la Cité, où il entreprit un vaste programme de construction. C’est aussi sous son épiscopat que se met en place, à Liège, le système de l’Eglise impériale. La prise de Chèvremont Au Xe siècle,

Jean de Bavière

Jean de Bavière (1390-1425) Petit-fils d’empereur, il devint « Élu de Liège » sans jamais accéder à la fonction de prince-évêque. Sensible aux arts, pieux, belliqueux, il n’acceptera jamais de devenir prêtre et encore moins évêque. Son règne n’est qu’une succession de conflits avec la Cité et le corporatisme liégeois. Règne conflictuel Dès la fin du XIVe siècle, le règne de Jean de Bavière (1373-1424), qui n’accéda même jamais au