Erard de la Marck (1506-1538), prince-évêque de Liège

Erard de la Marck (1506-1538), prince-évêque de Liège

Erard de la Marck (1506-1538), prince-évêque de Liège

Enclavée dans les Pays-Bas, la principauté de Liège a toujours été indépendante de cet État et a relevé dans toute son histoire (980-1794) de l’Empire germanique.

Né à Sedan le 31 mai 1472, prince-évêque de Liège, archevêque de Valence et cardinal en 1521, Erard de La Marck était l’héritier d’une famille dont deux membres avaient déjà été évêques de Liège. Riche et ambitieux, négociateur habile, administrateur vigilant, justicier sévère, érudit, mécène, il fit construire l’actuel palais des princes-évêques de Liège, de style Renaissance. Il assura la paix durant son règne, mais fut implacable envers les hérétiques.

On ne rigole pas avec ces choses-là

Dès le début du XVIe siècle, au Pays de Liège, le prince-évêque Erard de la Marck a cherché à endiguer avec la plus grande sévérité le mouvement protestant. Les hérétiques étaient condamnés au bûcher. S’ils se rétractaient, on se contentait de leur percer la langue, de marquer leur joue d’une croix au fer rouge. Mais s’ils récidivaient, les peines prévues étaient la mort par noyade, la décapitation ou l’enfouissement.