39-45

Alexandre Galopin « L'ingénieur »

Alexandre Galopin « L’ingénieur » Alexandre Galopin est le genre d’homme semblant être descendu d’une planète où ce n’est pas l’homme qui a une intelligence, mais où l’intelligence s’est recouverte d’une apparence humaine. Alexandre entame des études d’ingénieur et il est diplômé brillamment en 1902. En ce début du XXe siècle, cet homme d’une intelligence supérieure pense-t-il déjà à la guerre ? En tout cas, dès cette époque, Galopin s’intéresse aux

Dachau en Belgique

Dachau en Belgique Le fort de Breendonk se trouve près de Willebroek (à une vingtaine de kilomètres au sud d’Anvers), le long de l’ancienne route Bruxelles-Anvers. C’est le seul camp de concentration que les nazis ont implanté chez nous durant la Seconde Guerre mondiale. Les détenus y mouraient de faim et y étaient exécutés, mais aussi torturés par les SS allemands, avec la complicité de SS… flamands. Un procès eut

Ardente aussi pour déporter la Cité

Ardente aussi pour déporter, la Cité Partis de l’ouest avec Anvers, après être passés par Bruxelles, terminons cet horrible périple à Liège. La Cité ardente, la ville qui a toujours mis à l’honneur, souvent avec raison, sa capacité à résister à l’occupant et cela à travers près de mille ans d’histoire tumultueuse. En mai 1940, Joseph Bologne, le bourgmestre de la ville est réputé comme un personnage de caractère. Il

Détruits "comme à la parade"

Détruits « comme à la parade » Spitfires belges stationnés à la RAF Kenley en 1942 10 mai 1940, une attaque-surprise ! Il est encore des livres pour l’écrire. Ceci est faux car l’attaché militaire belge à Berlin était en relation avec celui des Pays-Bas, qu’un officier opposé à Hitler avertissait de jour en jour et d’heure en heure de l’imminence de l’attaque. On savait donc parfaitement quand les Allemands

Des combattants depuis toujours

Des combattants depuis toujours Franchissons quelques siècles en passant par une peuplade franque qui, partie de Tournai, finit par dominer un immense territoire au sud, lui donne son nom, la France, et ses premiers rois. Rapprochons-nous encore du temps présent, pour nous retrou- ver sur les bords de la Meuse, en région liégeoise, du côté de Jupille et de Herstal, avec une autre famille, dont le plus connu de ses

On a les plans... mais on se fera quand même avoir

On a les plans… mais on se fera quand même avoir Panzers allemands traversant les Ardennes en 1940 Le sombre personnage qui sert de chancelier à l’Allemagne met de plus en plus l’Europe et le monde sous pression avec ses délires de grandeur. Nous, bien entendu, nous sommes toujours neutres et nous avons même déployé les deux tiers de nos unités face à la France. Pas que l’on se méfie

De l'intérêt du cours d'Histoire... et de se tenir informé

De l’intérêt du cours d’Histoire… et de se tenir informé Rapidement, Léopold ne s’est pas fait d’illusion sur les capacités de ses hommes à repousser l’ennemi. De plus, il sait que l’armée française va mal et il pense qu’elle sera bientôt battue elle aussi. Une victoire anglaise est peut-être possible mais à très long terme. Il ne peut, selon lui, ni continuer à lutter, sous peine de se faire totalement

La Belgique résistante

Ingénieux résistants dans les gares  Dans la région liégeoise, comme ailleurs, des cheminots ou travailleurs requis aux chemins de fer s’ingénient à contrarier la responsabilité des occupants. Ainsi, à la gare de Kinkempois, les forçats obligés de dégager les voies touchées par les bombardements font-ils retarder l’exécution des travaux en se présentant sans l’outillage nécessaire, en éternisant les palabres avant d’en trouver et, quand ils en sont fournis, reviennent le