L’étrange tour d’Eben-Ezer : « La recherche de la vérité selon les données de la Bible »

En vous promenant sur les magnifiques sentiers de randonnées de la Province de Liège, au détour d’un chemin, vous apercevrez probablement dans le lointain, pareil à une vision d’épouvante, un gigantesque et impressionnant taureau ailé. En vous approchant, vous verrez qu’en fait, quatre drôles de bêtes, immenses, avec des têtes d’animaux, vous dominent.

Ce sont quatre chérubins. Bien loin de l’image du joli petit angelot joufflu prêt à décocher une flèche dans le cœur de votre futur amour, le chérubin est une créature biblique, mélange d’un lion, d’un taureau, d’un oiseau et d’un Homme.

 

La tour infernale : une curieuse histoire racontée par Alain Jourdan

Ces quatre chérubins, sur cette tour sortie de nulle part, représentent l’ensemble des êtres vivants créés par Dieu pour le servir.

L’Homme, le roi de la création, symbolise l’intelligence.

Le lion, le roi des animaux sauvages, symbolise la puissance guerrière.

Le taureau, le premier des animaux domestiques, symbolise la force.

L’aigle, le maître des airs, symbolise la rapidité et l’agilité.

Ils marquent les quatre horizons, tous sont de couleurs différentes : l’un est blanc, un autre rougeâtre, un autre noir et le quatrième, d’une couleur pâle et terne, représentant la couleur de la mort.

 

Document d’archive. La visite de la tour dans le “Journal des vacances” du 17 juillet 1990. “Visite de l’effrayante tour d’EBEN-EZER qui suscite des visions d’apocalypse et renferme le musée du silex”.

D’abord surpris, puis intrigués, vous approcherez pour arriver au pied d’une incroyable, d’une spectaculaire tour carrée, construite avec de gros moellons de silex et haute de 33 mètres.

« Aimer — penser – créer »

À l’origine de la tour d’Eben Ezer, il y a Robert Garcet, un architecte, bâtisseur, sculpteur, tailleur de pierres, peintre et écrivain, décédé en 2001, à l’âge de 89 ans, que certains appelaient le « Fou à la tour ».

Cet homme n’a rien laissé au hasard en la bâtissant, de 1948 à 1963, soit pendant 15 ans.

Il n’a jamais arrêté de clamer : « Chaque pierre a été choisie pour se marier à l’ensemble de la nature environnante. Cette mosaïque des formes, des teintes, a été recherchée.
Au soleil levant comme au soleil couchant, toutes les nuances donnent à l’édifice un langage. »

Au fronton de cette tour, que l’on surnomme tantôt la tour de la Paix, tantôt la Pierre du secours, tantôt encore la Borne au détour de l’Histoire, on peut lire : « Aimer — penser – créer ».

Cette attraction incroyable, née d’une imagination symbolique puissante dédiée à la fraternité entre les peuples, cette tour dont les symboles dénoncent la violence et la bêtise humaines sous toutes les formes, est à voir à Eben-Ezer, sur la commune de Bassenge, en Province de Liège.

LE guide pour découvrir
la Belgique mystérieuse !

Après le succès immense des CurioGuides sur la Belgique (3 versions poches sorties en 2017), Pierre Guelff se penche sur les surprenantes et méconnues histoires de Belgique. Un parcours province par province à la découverte de notre pays, que nous ne connaissons pas aussi bien que l’on voudrait le croire ! Le présent tome est le résultat d’un choix personnel dans l’immense matière accumulée au fil des années. Comme tout choix, il est donc subjectif. Mais, la quête et, par corollaire, sa recension dans les précédents ouvrages n’étaient pas terminées puisque ce livre-ci est une édition revue et (nettement) augmentée avec de nouvelles chroniques datant de 2018 à 2020.

Disponible ici.

Retour haut de page