La Maison des Apôtres d’Alden Biesen : un gîte maudit pour les visiteurs indésirables

On pense souvent que les Chevaliers Teutoniques apparus au XIIe siècle, lors des croisades, et qui constituaient, avec les Templiers et les Chevaliers de Malte, le troisième grand ordre religieux et militaire, étaient essentiellement cantonnés à la terre sainte d’abord, puis, après les croisades, à l’Allemagne, la Hongrie, aux frontières de la Pologne et à la Transylvanie.

Mais détrompez-vous ! Il y eut, chez nous aussi, une grande commanderie teutonique à partir de 1220 : celle d’Alden Biesen, située à Bilzen, dans le Limbourg, près des villes de Hasselt, Tongres et Liège.

La Maison des Apôtres d’Alden-Biessen : une curieuse histoire racontée par Alain Jourdan

Alden Biesen était le chef-lieu d’une province de cet ordre teutonique et le château fut habité pendant des siècles par le Grand Commandeur, un homme puissant. Ainsi s’explique le nom de Grande Commanderie d’Alden Biesen.

Sur place, vous pourrez admirer la remarquable église, le château, les cours intérieure et extérieure ainsi que de splendides jardins. Vous pourrez également découvrir la « Maison des Apôtres ».

C’est là que les Chevaliers Teutoniques logeaient leurs visiteurs indésirables. Les hôtes bienvenus, eux, étaient dirigés vers des chambres plus accueillantes.

Les indésirables souffraient de maux de ventre, d’éruptions cutanées, de vomissements…

Et pourquoi cette Maison des Apôtres pour les mal venus ?

Pour certains spécialistes des ondes, les Templiers et les Chevaliers Teutoniques partageaient un savoir qui leur permettait de trouver les endroits où les ondes négatives étaient les plus nombreuses, ce qui rendait l’endroit nocif.

Grâce à cela, les indésirables ne restaient que peu de temps car, très vite, ils souffraient de maux de ventre, d’éruptions cutanées, de vomissements… Ils s’empressaient alors de quitter les lieux et de poursuivre leur chemin.

Est-ce là la vérité ? La légende doit être rapprochée de la malédiction des Pharaons qui, pour certains, aurait frappé ceux qui pénétraient dans la tombe de Toutankhamon.

Le fait est qu’un ingénieur, au moyen d’un matériel de détection des ondes et sur base d’analyses en laboratoire, assura que le sous-sol où fut érigé la « Maison des Apôtres » est pathogène.

De plus, si vous allez visiter la commanderie teutonique et cette Maison des Apôtres, vous apercevrez, sculpté dans la façade, le visage barbu d’un vieil homme qui ressemble plutôt à un « monstre », et qui semble prévenir le visiteur du danger qu’il y a à résider en pareil endroit maléfique.

Après la célèbre malédiction des Pharaons et celle des Templiers qui firent le bonheur de tant d’écrivains, celle des Teutons est peut-être entrée dans la légende depuis ce charmant et bucolique coin du Limbourg.

Retour haut de page