Collaboration et déportation

Un petit coup de main pour déporter, ça ne se refuse pas

En mai, au moment de l’attaque, il y a chez nous près de 100 000 juifs. Il y en a qui sont là depuis des temps immémoriaux et d’autres qui viennent d’arriver principalement d’Allemagne et d’Autriche après avoir fui le début des persécutions nazies. Près de 35 000 d’entre eux seront déportés, 29 000 ne reviendront jamais dont 5 000 enfants…