Portraits exceptionnels

La ménagerie des catacombes

La ménagerie des catacombes Réfugié en 1850 à Bruxelles pour échapper à ses créanciers, Alexandre Dumas fréquentait les milieux maçonniques de la capitale et plus spécialement le bourgmestre de Brouckère chez qui il avait table ouverte. Son grand rêve de gentilhomme ruiné était alors d’entrer dans la Charbonnerie. Il s’en ouvrit à ses amis dont Charles Hen, un directeur de journal qui promit d’effectuer les démarches nécessaires. C’est ainsi que

Charles-Joseph de Ligne (1735-1814)

Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) La famille des seigneurs de Ligne – petit village situé entre Tournai et Ath –, devenus princes en 1602, est l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses de Belgique. Au long des siècles, jusqu’à l’époque contemporaine, elle a donné de brillants officiers et de hauts fonctionnaires. Né en 1735 au château familial de Belœil, Charles-Joseph devient maréchal d’Empire. Fin diplomate, séducteur, homme à la mode,

Charlotte de Habsbourg

Charlotte de Habsbourg (1840-1927) Charlotte, fille de Léopold Ier, épouse en 1857 l’archiduc Maximilien de Habsbourg d’Autriche (1832-1867), frère de l’empereur François-Joseph Ier. Elle devient impératrice du Mexique quand son mari, avec l’appui de Napoléon III et des conservateurs mexicains, se proclame empereur de cet État, le 10 avril 1864. De nombreux Mexicains et gouvernements étrangers ne reconnaissent pas son gouvernement. Charlotte en perd la raison. Les républicains locaux exécutent

Eugène Ysaÿe : le cancre devenu virtuose

Eugène Ysaÿe : le cancre devenu virtuose En 1886, nommé professeur au Conservatoire de Bruxelles, Eugène Ysaÿe prenait une sacrée revanche sur son passé. Il jouissait déjà d’une réputation exceptionnelle ayant largement dépassé les frontières de la Belgique. Né à Liège le 16 juillet 1858, Eugène a été élevé par un père, Nicolas, chef d’orchestre du théâtre d’opérettes liégeois. Eugène avait un frère, Joseph, avec qui il passait le plus

Marie-Thérèse (1740-1780)

Marie-Thérèse (1740-1780) Reine de Hongrie et de Bohême, elle est la fille de l’empereur Charles VI, auquel elle a succédé en vertu de la Pragmatique Sanction. Elle est l’épouse du duc François III de Lorraine – qu’elle fit élire empereur du Saint-Empire en 1745, à l’issue de la guerre de Succession d’Autriche –, la mère de Joseph II, de Léopold II et de Marie-Antoinette. Alliée à la France et à

Philippe Baucq : Avec Édith Cavell jusqu'au bout

Philippe Baucq : Avec Édith Cavell jusqu’au bout Philippe Baucq Ce livre ne raconte pas l’aventure d’Edith Cavell car bien qu’ayant vécu et combattu les Allemands dans notre pays, elle est anglaise et sa patrie d’origine est d’ailleurs loin de l’avoir oubliée. Il faut vivre un 11 novembre en Angleterre pour comprendre ce que c’est que se souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays. Chez eux,

La première femme universitaire en Belgique

La première femme universitaire en Belgique Anne Catherine Albertine Isala van Diest Anne Catherine Albertine Isala van Diest est née à Louvain le 7 mai 1842, comme quatrième enfant de sept chez le docteur Pierre Joseph van Diest et Élisabeth Victoire Génie. Son père est le chirurgien et accoucheur officiel de la ville et un médecin très dévoué et apprécié, qui considère son métier comme une vocation. Isala grandit dans

Antoine-Adolphe Fonck : "meurs premier comme devant"

Antoine-Adolphe Fonck : « Meurs premier comme devant » Antoine-Adolphe Fonck est né, en 1893, à quelques kilomètres du village de Battice, vers la frontière, dans une modeste famille verviétoise. Jeune enfant, il perd ses parents et c’est sa grand-mère, Liégeoise, qui se charge de l’élever. Il travaille d’abord comme magasinier au Grand Bazar de Liège, mais attiré par les chevaux, il s’enrôle en 1911 comme volontaire pour 3 ans. Il est

André Langrand-Dumonceau, un financier peu commun

À Bruxelles, le 18 octobre 1787, Christina Booms traversait, vers les sept heures du soir, le lieu-dit Drij Rollebaenen à proximité de la Blanchisserie des Trois Bouloires (est-ce une faute d’orthographe ou un nom propre ?), dans le quartier Terre Neuve, et trouva un nouveau-né coiffé d’un béguin en dentelle et d’un bonnet de soie. Le petit corps vêtu d’une chemise de coton blanc était enveloppé dans quatre lambeaux d’étoffe

Le bolide électrique de Camille Jenatzy

LE BOLIDE ÉLECTRIQUE DE CAMILLE JENATZY La voiture électrique est loin d’être une innovation ou une utopie du XXIe siècle. En 1900, sur 4 192 véhicules automobiles fabriqués aux États-Unis, près d’un tiers de ceux-ci circulaient déjà à l’électricité. Et en 1899, sur une route des Yvelines, la barre des 100 km/heure fut franchie pour la toute première fois par une voiture de ce type, la « Jamais contente ».