Alain

André Langrand-Dumonceau, un financier peu commun

À Bruxelles, le 18 octobre 1787, Christina Booms traversait, vers les sept heures du soir, le lieu-dit Drij Rollebaenen à proximité de la Blanchisserie des Trois Bouloires (est-ce une faute d’orthographe ou un nom propre ?), dans le quartier Terre Neuve, et trouva un nouveau-né coiffé d’un béguin en dentelle et d’un bonnet de soie. Le petit corps vêtu d’une chemise de coton blanc était enveloppé dans quatre lambeaux d’étoffe

Une pyramide sous terre à Saventhem

Au printemps de l’an de grâce 1517, le maître des Comptes du duché de Brabant arpentait un lot de terre qu’il venait d’acquérir quand il fut intrigué par une butte considérable, visible de très loin. Elle était aussi haute qu’un cloché d’église rurale et cinq chênes séculaires la couronnaient. Ce tertre l’étonna d’autant plus que nul paysan des environs ne put lui fournir d’explication valable sur son origine sinon que

Le petit Mozart à Bruxelles

Le temps était maussade à Bruxelles, en cette fin d’après-midi du 28 septembre 1763. Sous un vilain crachin qui annonçait déjà les brumes de l’automne, la diligence venant d’Aix-la-Chapelle pénétra dans la grande cour de la messagerie de la rue de la Madeleine, transformée en une véritable ruche : chacun était à son poste pour accueillir les voyageurs, harassés et rompus après leur long voyage. Ils débarquaient enfin dans la

Les exploits de Sipido

En 1900, de nombreux jeunes considéraient le futur Edouard VIII comme le responsable de la mort de milliers d’autochtones en Afrique du Sud. En réalité, les Anglais n’avaient pas bonne presse en Europe Occidentale. Le prince de Galles avait projeté de faire un long voyage. Puisqu’il venait de Calais, Bruxelles devait faire partie de ses étapes. La jeunesse socialiste veillait et il lui vint l’idée d’assassiner le prince. Il s’agit

Saint Domitien

Saint Domitien Vers l’an 530 mourut à Maestricht l’évêque saint Eucher. Son successeur au siège épiscopal (plus tard, Liège) fut saint Domitien. Né de parents illustres, il se distinguait encore plus par son érudition et par ses vertus que par naissance quand il fut appelé à l’épiscopat. Un évêque thaumaturge Saint Domitien fonda quantité d’églises et d’hôpitaux dans son diocèse où, en outre, il réussit à récupérer maintes possessions dont

La mort mystérieuse du prince Baudouin de Belgique

Dans la nuit du 23 janvier 1891, le prince Baudouin, l’un des deux fils du comte et de la comtesse de Flandre, mourut à l’âge de vingt et un ans. Il était l’héritier du trône de son oncle Léopold II. En cette matinée du 23 janvier, le Moniteur révéla : son Altesse Royale garde le lit depuis quelques jours à la suite d’un refroidissement, son état s’est aggravé hier après-midi.

Mystérieux géants brabançons

Une coutume propre au Brabant, signalée dès le XIVe siècle à Nivelles et à Tirlemont, consistait à faire participer aux processions des personnages géants ayant une valeur sacrée ou symbolique. Cette tradition venait des Celtes et César en faisait déjà mention, notant qu’en certaines régions : Ils ont des espèces de mannequins d’une hauteur colossale, dont les membres sont tressés en osier et à l’intérieur desquels sont placés des hommes

My Fair Lady a vu le jour à Ixelles

  C’est au 48 de la rue Keyenveld à Ixelles (Bruxelles) que naquit le 4 mai 1929 Andrey-Kathleen Ruston, plus mondialement connue sous son nom d’actrice: Audrey Hepburn, célèbre interprète de My fair Lady (1964), Vacances romaines (1953), Guerre et Paix (1956) où elle fut une inoubliable Natacha. Andrey Ruston était la fille d’un financier anglais né en Slovaquie en 1889 et représentant à Bruxelles à l’Association Générale de Crédit.

Le bolide électrique de Camille Jenatzy

LE BOLIDE ÉLECTRIQUE DE CAMILLE JENATZY La voiture électrique est loin d’être une innovation ou une utopie du XXIe siècle. En 1900, sur 4 192 véhicules automobiles fabriqués aux États-Unis, près d’un tiers de ceux-ci circulaient déjà à l’électricité. Et en 1899, sur une route des Yvelines, la barre des 100 km/heure fut franchie pour la toute première fois par une voiture de ce type, la « Jamais contente ».

L'incroyable voyage de l’homme de Spy

C’est durant l’été 1886 que le géologue Max Lohest, chercheur à l’Université de Liège, découvre dans un bois de Spy, au fond d’une grotte, au bord d’un cours d’eau, le squelette de celui qu’on appellera bientôt «l’homme de Spy». Un de ses collègues paléontologues, Julien Fraipont, à qui Lohest confie les précieuses reliques pour expertise, conclut que les ossements étaient de la même époque que ceux de l’homme de Néandertal,